Connexion

Halogénure #04

Disponible en précommande

Le cahier 04A est dédié aux images de Sabrina Caramanico et d’Ilias Georgiadis. Sabrina dont nous avons récemment découvert la série, Circus, nous invite dans les coulisses du spectacle à travers un traitement monochrome qui dissout la fixation de l’instant au profit du mouvement et de la durée.

 

La seconde série que nous avons le plaisir de vous présenter est Over/State, par Ilias Georgiadis, qui oscille entre le journal de bord et le roman noir. Dans une écriture photographique qui n’est pas sans rappeler celles des protagonistes du port-folio XA-Love, paru dans Dilengo, Ilias nous entraine dans une dérive sombre et expressive, hommage vibrant et granuleux au noir profond de la Tri-X dans sa dimension la plus pure.

Couverture du cahier 04A du quatrième numéro de la revue Halogénure - Revue de photographie aléatoire
© Ilias Georgiadis
© Mathieu Van Assche

Le cahier 04B s’aventure sur les terres du carnaval. Il est question dans ce cahier de folie, de transgression, de violence parfois, mais aussi de grand éclat de rire, de boissons, d’amour peut être, de vie dans tout les cas.

 

Sauvage, nous propulse en plein cœur du carnaval sauvage de Bruxelles à travers un kaléidoscope ou se mélange les regards de Andy Tierce, Gil Barez, Mathieu Van Assche et Simon Vansteenwinckel.

 

K est une série de Manu Jougla, qui a participé pendant 3 ans au carnaval des gueux de Montpellier, manifestation quasi illégale qui se termine le plus souvent en affrontement avec la police.

 

Enfin, la série Paillasses du photographe Charles Camberoque s’intéresse au carnaval de la ville de Cournonteral, où  les forces du bien et les forces du mal s’affrontent le temps d’une journée. Le combat dure de longues heures, épuisantes, folles, l’alcool s’en mêle, la violence aussi mais à la fin de cette journée, tout le monde est pareil recouvert de lie et alors tout peut recommencer.

Le cahier 04C est quant à lui consacré à la technique du tirage lith, particulière à bien des égard, mais dont la principale caractéristique est d’être basée sur une révélation dite « infectieuse », puisque l’image se révèle en même temps que la chimie l’attaque et la détruit.

 

La montée de l’image sur le tirage n’est donc pas tant déterminée par un temps d’exposition ou un  choix de filtration que par le moment où le tireur choisi de stopper l’action de la chimie sur le papier, qui sans cela devient entièrement noir.

 

Il en résulte des tirages parfaitement uniques, impossibles à reproduire à l’identique, caractérisés par une image qui semble composée de grains de poivre. Ainsi sont nées les épreuves de Guillaume Zuilli, Jérémy Saint Peyre et Cedric Friggeri que nous avons choisi de vous présenter, magistralement introduites par un texte de Manu Jougla.

© Cédric Friggeri

Sommaire

Éditorial

Par Jean Fournier

 

Portfolio
Over/State

Photographies de Ilias Georgiadis

 

Portfolio
Circus

Photographies de Sabrina Caramanico

 

Cahiers
Des étranges performances du livre photographique [épisode 1]

Texte d’Annakarin Quinto

 

Portfolio
Sauvage

Photographies de Gil Barez, Andy Tierce, et Simon Vansteenwinckel. Photographies et gravures sur cuivre de Mathieu Van Assche

 

Portfolio
K

Photographies de Manu Jougla

 

Portfolio
Paillasses

Photographies de Charles Camberoque

Éditorial
Voodoo

Par Manu Jougla

 

Portfolio
Joshua Tree

Photographies de Guillaume Zuilli

 

Portfolio
I’m going somewhere

Photographies de Cédric Friggeri

 

Portfolio
Pour y remplir les journées d’une contrée mélancolique

Photographies de Jérémy Saint Peyre

 

Ekphrasis
L’image absente

Texte et photographie de Sabrina Biancuzzi

3 cahiers, environ 160 pages au total.

 

Format 21.8 cm x 25.4 cm
Imprimé en Belgique par Cassochrome sur PRESSE HUV OFFSET

 

Pourquoi précommander ?

Après 3 numéros déjà parus, vos excellents retours nous prouvent qu’éditer sans faire aucune concession sur la qualité est un pari qui valait le coup d’être tenté.

Maintenir un prix abordable est un autre pari qui nous contraint, depuis le début, à faire appel au système de la précommande pour chaque numéro de la revue.

C’est grâce à vous, lecteurs qui avez toujours été au rendez-vous de précommande et d’abonnement que la revue existe.

Et que l’on continue avec toujours autant de plaisir pour ce numéro 4 !

 

Merci !

Vous pouvez aussi découvrir les autres numéros d’Halogénure, télécharger gratuitement les 4 numéros de Dilengovous abonner  pour 1 an ou 2 ans,  ou (re)lire notre note d’intention.